CLUB HIPPIQUE ET PONEY-CLUB DE LA FORÊT DE MOULIÈRE
Inscription à la newsletter
Inscription en ligne

Toute l'équipe vous accueille au
05 49 56 60 09 - famillerabouan@mouliere.com

Club hippique Poitiers


Accueil
>
Médias
>
Presse

Presse

TELERAMA
TELERAMA
Quand le cheval apaise le cavalier à Moulière
N° : 3455
Publié le : 30 mars
Auteur(s) : Carole Lefrancois

Télérama
Club Hippique de la forêt de Moulière.

Quand le cheval apaise le cavalier. Murmurer à l’oreille du cheval, caler sa respiration sur la sienne et s’abandonner en confiance… Je n’imaginais pas que ce fût possible pour une débutante comme moi, paralysée par ses appréhensions. Olivier Rabouan, qui dirige le Club Hippique de la forêt de Moulière, près de Poitiers, n’en attendait pas moins. Il espérait même que j’entrerais dans les écuries à reculons pour mieux éprouver ensuite les bienfaits de l’Equitation Naturelle. Cette approche psychologique de l’animal vise à créer une complicité apaisante entre le cavalier et sa monture en les plongeant dans un état de méditation commun. Un tête-à-tête fantasmé, qui n’était pas gagné d’avance… surtout lorsque j’appris que nous allions monter à cru, sans rênes, ni mors, à l’aide simplement d’un licol et d’une longe pour diriger ce colosse à l’œil vif. Là, j’étais définitivement dubitative, prête à jeter l’étrille.

Peu de clubs proposent cette initiation à l’Equitation Naturelle. Méconnue, elle attire pourtant à Moulière des cavaliers venus de toute la France pour apprendre à cadrer les chevaux en domptant leurs émotions : « Le secret de cet échange privilégié se trouve au cœur de la respiration, explique Olivier Rabouan. Il faut installer le calme en soi pour gagner la confiance du cheval. » En préambule, il décrit les modes d’expression de l’équidé pour mieux anticiper ses réactions. Car le cheval lit comme un scanner l’état émotionnel dans lequel se trouve l’humain et réagit en fonction. «  Le dialogue s’instaure au travers de jeux mettant en action le corps, les gestes, la vision et les sensations : je marche avec son souffle, ses muscles, ses sabots, mes mains accueillent sa force, nos gestes se répondent », décrit-il. Monter à cru ne sera finalement qu’une étape dans ce corps-à-corps émouvant avec l’animal, guidé par la générosité et la sensibilité d’Olivier Rabouan. Une pédagogie visionnaire qui invite les cavaliers à un lâcher-prise incroyablement régénérant.-C.L.